jeudi 14 août 2008

Je ne sais pas comment dire merci

Mais disons, suite à la lecture de ce post sur Le Monde En Saignant, je suis pumped-up, un peu comme Hulk Hogan avant un comme combat contre King Kong Bundy. Vous voyez, ça dérape déjà et je vous avoue tout de suite que je ne pourrai pas écrire une réponse aussi simple, belle et longue.

Mais je dirai ceci, à chaque fois que quelqu'un m'écrit ou me dit que je suis un battant, ça m'encourage terriblement car je ne me suis jamais vraiment considéré comme tel. J'étais plutôt dans le genre, bof, baissons les bras, faisons autre chose, ça ne donne rien de perdre son temps. Je suis sérieux. Un mou comme il ne s'en fait pas.

Sauf que la maladie nous force à puiser dans des réserves insoupçonnées et nous transforme en battant justement, en combattant pour notre vie.

Comme cerise sur le gâteau, je suis un homme de coeur! C'est trop, moi qui se considère plutôt comme un égoiste. Peut-être le suis-je devenu avec le temps? Je ne sais pas.

En tout cas, merci En Saignant!

Je vaincrai!

2 commentaires:

Intellex a dit…

C'est grâce à l'En Saignant que je me suis empressée de m'abonner à ton fil RSS hier soir. J'ai parcouru les 10 derniers billets avec des sourires, quelques fois les yeux humides, des questions, des réponses et toute l'empathie du monde.
Courage, c'est peu dire. Ici, on te souhaite une rémission extraordinaire, une guérison miraculeuse, une participation méritée dans les anales des cas parfaits que la médecine aura traité !
(Et surtout, surtout, une excellente dose d'humour, de pep, d'énergie et de résilience, s'il en faut).
À bientôt !

Charlotte Moderne a dit…

C'est grâce aussi à l'En Saignant que je suis arrivée chez toi. Continue de partager, c'est touchant, inspirant et ça nous ramène à l'essentiel.

Que la force soit avec toi! ;-)