dimanche 27 juillet 2008

Drame

Quand je suis revenu lundi dernier, notre chat Gripou était paisiblement et disons-le, un peu idiotement, installé sous le balcon du côté, enfirouapé dans sa laisse entre quelques poubelles, poteaux et bacs de recyclage.

Je devais aller à la salle de bain pour placer mes pilules dans ma super nouvelle dosette, les enfants étaient en arrière, alors je me suis dit, bof, le con, reste-là, je vais te déprendre quand je vais sortir dans 5 minutes.

Mais pendant que j'étais en train de mettre mes Apo-Metoclop, mes Apo-Dexamethasone et mes Novo-Rothodendron (Ondansedron) dans leurs petites cases, j'ai entendu le cri glacial d'un enfant à l'extérieur. À glacer le sang. Je me suis dit, ça y est, il y en a une qui vient de se percer un oeil, un pied, vite, à l'hôpital.

Je sors en trombe. S. est là, dans les bras de sa mère, les deux un peu en panique mais sauves. Je compte, MPV et MPJ sont là aussi, intactes. Le fils de mon voisin et ami est là aussi, dans un seul morceau. Mon voisin est là mais il porte dans ses bras notre chat Gripou, inerte. Il s'est pendu accidentellement. Un peu comme Heath Ledger qui s'est suicidé accidentellement.

Je suis soulagé, ce n'est qu'un chat. Tout le monde est sauf. Physiquement du moins.

Je fais l'insensible mais je l'aimais ce gros chat niaiseux-là, qui ne faisait que se gratter, se licher (pire que de se lècher) et essayer de sortir dehors. Tu me manques Gripou.

2 commentaires:

theduke a dit…

RIP Gripou, je sais que c'est difficile de predre un chat. Même si l'animal en question à le QI d'un vivace, on aime sa présence. Plus de peur que de mal pour les enfants ? Est-ce le temps pour un Tiroux ?

Saloprie d'vérification de mots!

CAtharsis a dit…

Il est arrivé le même drame à un petit chien d'un voisin de ma mère. Le pire c'est qu'on l'avait entendu se plaindre vers la fin de la soirée...

Ouf! ça donne des frissons.