vendredi 14 novembre 2008

Se battre?

Voici la deuxième question qui m'est venue dans le cadre de ma chronique Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le cancer sans jamais avoir oser le demander:

''je me demandais, personnage de roman oblige, s'il était possible qu'un patient, même battant au plus possible, refuse de vivre les traitements si le cancer revenait. Pcq épuisé, pcq pas le goût de se battre.''

Je crois que oui. Au département d'oncologie où je suis un habitué, je vois beaucoup de gens, surtout plus gens plus âgés que moi: des vifs, des maganés, des très vieux, des déprimés, des maigres, des apeurés, des souriants, des ouverts, des gens en chaise roulante, des amputés. Vous voyez, plus de négatif que de positif.

Et quand je les regarde, je me dis, ta...ça ferait longtemps que j'aurais tiré sur la plogue, être rendu là. Et pourtant, on a tous nos raisons pour se battre. Moi ma plus grande raison, ce sont mes filles. Pour d'autres, ce serait ses petites enfants. La raison de l'un vaut la raison de l'autre. Aimer la vie peut être aussi une raison suffisante pour endurer tous ces sévices.

Ça c'est la vision positive. Dans mes moments noirs, je me me dis guérir, mais pour faire quoi? Revivre ma vie comme je l'ai vécu depuis ma naissance, ma vie adulte? Me séparer une deuxième fois, déménager encore, retomber sur le chômage, être à la recherche d'un emploi, s'appauvrir, être célibataire, se remettre en question comme personne, rec0mmencer en bas de l'échelle dans le monde du travail.

Tout ça à 37 ans? Et avec un cancer qui peut revenir à tout moment?

Mes filles? Elles ont bien vécu leur courte vie avec un père généralement absent, que ce soit en pensant bien faire en travaillant comme un fou ces dernières années ou quelque part, ailleurs que dans leur vie.

Se battre? Faire semblant de se battre? Se battre sans trop y croire? Le problème est que le corps devine nos véritables sentiments. Et que dans ce cas, la fin est souvent proche.

8 commentaires:

Magenta a dit…

Je viens de tomber sur ton blogue, je reviendrai le lire. Je ne suis pas à ta place, c'est certain mais je comprend tes questionnements à savoir si tu dois te battre, on se le demande souvent pour beaucoup moins... La vie est dure voir même cruelle mais il faut que tu trouves ce qu'il y a de positif la dedans... Il doit y en avoir... Je ne sais pas, comme peut-être le fait d'apprendre à moins travailler dans le futur pour être plus proche de tes enfants...

Je t'encourage tellement à continuer à te battre... Fais le pour toi et pour tes filles.

En Saignant a dit…

merci mais notre discussion n'est pas terminée et en plus, j'ai envie de te voir.

Le début d'année s'étire et s'étire mais j'imagine qu'aux premières neiges, j'aurai enfin un peu de temps pour moi.

Je t'écris pour s'échanger nos coordonnées.

CAtharsis a dit…

Et puis? notre visite à l'Oratoire c'est pour quand?

À l'instar de l'En Saignant, j'aimerais aussi qu'on se voit, peu importe l'occasion. Je suis en congé, profitons-en.

L'aubergiste en devoir a dit…

Puis-je me joindre à vous pour l'Oratoire? Moi aussi, je crois qu'aller me rouler une deuxième fois sur la tombe de Frére André pourrait m'être bénéfique...

(*mettre toutes les chances de son côté!*)

Charlotte Moderne a dit…

Si il s'organise une visite à l'Oratoire, j'embarque. On a chacun nos petites choses à demander à l'Autre en haut.

L'aubergiste en devoir a dit…

Peut-être qu'à la fin, on va devoir louer un bus?

helenablue a dit…

j'arrive ici , par le lien de Magenta , j'ai envie de dire la même chose , oui cela vaut le coup de se battre !
pour tes filles , et pour toi ...
la vie vaut la peine qu'on se batte pour elle , tu as raison de dire que de plus lecorps ressent ce pour quoi on est prêt dans la tête !
est-ce bien nécéssaire de te dire que qoiqu'il arrive tu ne revivras plus jamais les choses que tu as vécues et comme tu les as vécues ; elles auront une autre dimension , un autre souffle ...
ça fait un peu vieille ronchonne , mais j'en ai fait l'expérience , le cancer ,a 32 ans ... bon des hauts , des bas ... encore maintenant ... mais une sorte de vision de la vie tellement dîfférente , des rencontres et un regard qui change ...
oui , cela vaut la peine de se battre ...

je reviendrai te lire moi aussi ....
helena

ps : c'est quoi l'Oratoire ?

The B a dit…

@magenta
je sais, travailler moins, mais c'est tellement de l'inconnu mais bon, nous n'en sommes pas là. Un jour à la fois.

@ensaignant
au premières neiges ou aux premiers matchs sérieux de la NFL?

@catharsys, charlotte, l'aubergiste
effectivement un bus serait mieux, une visite organisée, chacun pour nos bibittes.

@helenablue
une nouvelle dimension, effectivement!