dimanche 7 décembre 2008

Dimanche plate

Je me suis levé clopinant avec des légères nausées. Juste un sentiment de mauvaise digestion. Je n'avais pas faim, ce qui est curieux dans mon cas le matin. J'avais pourtant bien dormi, et longtemps, quoique un sommeil fertile en rêves et cauchemars.

Ma conjointe veut m'amener magasiner. Je dis non. Signe que je ne me sens pas bien. J'avais oublié de vous dire que j'avais des problèmes de sinus depuis dimanche dernier et que ça avait l'air de s'en aller dans le bon sens puisque je ne me réveillais plus complètement congestionné. Il faut faire attention dans mon cas puisque tout peut dégénérer en infection et en court séjour joyeux à l'hôpital ou encore mieux, à l'urgence.

Donc pendant l'absence de ma conjointe, j'en ai profité pour déjeuner et me recoucher. J'avais les pieds et les mains gelées. Pourtant, mon thermomètre ne montrait pas de fièvre. Je me suis levé à midi, très chaud. Quel sentiment, être chaud.

En tout cas, la suite n'est pas glorieuse: pizza pour dîner, Les Coulisses du pouvoir, la NFL, un autre petit roupillon raté. La preuve que ça n'allait pas, je n'ai lu ma Presse qu'à 15h.

J'écris et j'ai encore froid. Et je n'ai pas trop d'énergie. Peut-être qu'une petite marche me ferait du bien après souper mais il faudrait que je m'habille car je suis toujours en pyjama. Quel meulade je suis.

3 commentaires:

CAtharsis a dit…

hugs ((()))(pour te réchauffer!)

L'aubergiste en devoir a dit…

Moi j'ai le remède extraordinaire, qui ne te réchauffera peut-être pas la couenne mais qui te fera chaud au coeur: une grosse poutine extra fromage de chez Lafleur???

Lapsus a dit…

@CAtharsys
merci!

@l'aubergiste
du comfort fast-food! Mais il n'y a pas de Lafleur par ici mais la meilleure poutine est à Ste-Madeleine chez Cantine Bernard!